Kerem Ağralı un artiste à suivre…

Ce texte est en ligne sur lepetitjournal.com d'istanbul

Bientôt, du 13 février au 23 mars 2014, la galerie Mixer présentera l’exposition personnelle de l’artiste Kerem Ağralı intitulée « homo évolution ».

Kerem Ağralı est un artiste que je suis depuis quelques années. C’est un artiste très productif, qui passe sa vie dans sa « cave atelier ». A chacune de mes visites je plonge dans de nouveaux univers, qui, j’en suis sûre doit exister quelque part.

Le travail de Kerem Ağralı évolue sans cesse à l’image du thème de sa prochaine exposition. Je l’ai connu et admiré d’abord comme sculpteur et aujourd’hui, je découvre et vous invite à découvrir sa peinture.

« Je ne pense pas qu’y a une différence entre deux ou trois dimensions. Vous pouvez attraper la même énergie, la même aura dans les Femmes d’Avignon de Picasso ou le David de Michel Ange. Ce qui est important est la sincérité de l’œuvre » souligne Kerem Ağralı.

Le peintre-sculpteur Kerem Ağralı est à la recherche de ce qui va arriver lorsqu’il applique dans ses œuvres les couches de l’évolution et celles du temps l’une sur l’autre.

L’artiste invite l’observateur à penser et à réfléchir avec lui à ce qui nait de ce travail.

Si on interroge l’artiste sur ses sources d’inspiration, il répond amusé ainsi « Moi-même je suis curieux. Qui sont ces créatures dans mes peintures et mes sculptures ? Je crois que cela a un rapport avec notre passé et conscience. Avec la mémoire collective de l’humain. »

On ne sait jamais dans quelle étape de l’évolution est exactement l’homme. Cependant, l’on sait, et c’est une vérité indiscutable, que celle-ci poursuit son chemin. La vie de l’homme s’allonge, le traitement des maladies s’améliore sans cesse et la technologie est entrée dans toutes les séquences de notre vie. Avec cette évolution l’homo sapiens peut atteindre les couches les plus profondes de son être interne.

Dans l’univers de Kerem Ağralı, chaque individu découvre sa force de création, qu’elle soit issue de sa propre nature ou bien de la technologie qu’il a inventée. Partant de cette expérience, l’individu crée son propre univers et environnement. Il ne s’éloigne pas de la nature, il n’y arrive pas. Il s’isole. Cet isolement n’est pas négatif. Dans la solitude il prend conscience de son être. Cette conscience lui rappelle sa force ainsi qu’aux autres. Il la sent et la fait sentir.

L’homo sapiens retourne à “l’homo évolution”. La sienne et celle de l’univers. De temps en temps, l’animal intérieur se risque à l’extérieur. L’un et l’autre sont étroitement liés et se croisent sur différents points. Ils sont prêts à muter ensemble.

Un homme, un hybride, un animal…. Leur point commun est d’être ouvert à l’évolution. Ils le doivent à leur nature révolutionnaire et n’ont pas l’envie de reculer d’un pas.



Yorumlar

Ayın en çok okunanları:

Ömer Muz: "Resmettiğim İstanbul, Sait Faik’in, Orhan Veli’nin, Salah Birsel’in İstanbul’u...

Oniki Adalar'ın üç gülü: Symi, Leros, Kalymnos

Biorezonans nedir? Op. Dr. Hasan İlkehan: "Biorezonans geleceğin tıbbı olarak adlandırılabilir..."

Cem Şen: "Eğer bir öğreti, özünü bir parçacık bile yitirmeden her koşula uyum sağlayabiliyorsa o zaman gerçek bir öğreti demektir."

Thassos Adası: Yanıbaşımızdaki tatil cenneti

Sıdıka Rodop: "Mücevher tasarımında zamansızlık, işlevsellek, yenilikçilik kavramları biraradadır."

Bu Blogda Ara